Rechercher
  • Sandra Didi

Fin d'année scolaire en Inde


Une nouvelle année scolaire s'achève en Inde. Les enfants sont passés directement dans la classe supérieure et seront en vacances début juin pour un mois. Les cours reprendront début juillet après la période la plus chaude de l'année.

Concernant les parrainages, nous avons pris la décision d'inscrire Piyush à Bengali Tola school car il allait à l'école (CM1) dans un ashram et son niveau était très faible. Il n'a pas réussi les test pour accéder au CM2, mais ils l'acceptent en CE2. Il va pouvoir ainsi reprendre les bases et nous espérons qu'il se remettra à niveau. Nous avons procédé de même pour sa petite soeur Pihu. Cette famille à réellement très peu de moyen et rencontre beaucoup de difficultés, il était important de prendre ces enfants en charge rapidement.

Je vous ai parlé de Deepa sur le dernier post. Sa maman n'a pas entendu ma demande de l'inscrire dans une école qui l'aurait formée à un métier. Elle souhaite que Deepa continue le collège, même si elle n'a absolument pas le niveau. Pour sa mère, si Deepa apprend un métier comme la danse, la cuisine, ou la couture, cela ne lui ouvre pas de portes pour l'avenir... Le décalage de culture est tellement énorme que nous avons parfois beaucoup de mal à nous comprendre. Me braquer avec elle sur le sujet n'est pas la solution, je lui est donc dit qu'elle seule pouvait décider de l'avenir de sa fille, mais que malheureusement nous ne pourrions plus prendre en charge les frais de scolarité de Deepa au vu de ses résultats catastrophiques. Cependant Deepa continuera à bénéficier du coaching.

Des parrainages ont été mis en place cet automne :

- Sackshy parrainée par Charles-Edouard

- Nickhyl parrainé par Sophie et Rémi

- Shreeya parrainée par Nathalie

- Pihu parrainnée par Josiane

- Shivangi parrainnée par Françoise

- Piyush attend sa marraine ou son parrain

Suite à la campagne pour l'opération de Poonam, vous avez été nombreux à répondre à notre appel et la cagnotte n'a pas été complètement utilisée. Je vous avais alors promis de vous informer des actions que cette cagnotte nous permettrait de mettre en place. C'est donc le moment de vous parler de Jyotie, que vous connaissez tous à présent et qui travaille à mes côtés depuis trois ans.

Jyotie à de graves problèmes de dentition et à besoin d'un suivi d'orthodentie, car cela va avoir un impact majeur sur son avenir de femme. Jyotie à toute les qualités pour trouver un bon mari, elle est douce, intelligente, cultivée, elle évolue dans le respect de sa culture et de ses tratidions mais à cause de ce problème ses parents rencontrent des "difficultés" pour la marier à un homme "convenable" et éduqué. En effet, le marriage arrangé (ne pas faire d'amalgame avec le mariage forcé) est toujours de rigueur en INDE. Cela fait parti de la culture, et dans les familles pauvres cela évolue très difficilement. Le regard des voisins, la reconnaissance sociale, tout prête à ne pas déroger aux us et coutumes au risque de se retrouver en marge de la société. Bien que je ne sois pas en accord avec ce système, je n'ai pas d'autre choix que de l'accepter et c'est pour cela que j'ai pris la décision d'aider Jyotie. Un jour ou nous étions seules toutes les deux et que Jyotie était encline à la confidence elle me dit : "Didi je suis triste pour mes parents, ils sont inquiets de ne pas me trouver un mari, je ne veux pas qu'ils aient honte de moi, je sais que je ne suis pas un critère de beauté mais je serai une bonne épouse, j'ai été éduquée pour cela". Vous vous imaginez le malaise et la tristesse que j'ai pu éprouvé en entendant ses paroles. Je lui ai promis que si sa volonté était de se marier, nous trouverions une solution pour arranger ses dents. Ce qui me fait le plus mal c'est que au fond, je sais qu'elle préférerait ne pas se marier et rester vivre avec sa famille, mais cette dernière n'approuvera jamais sa décision, et elle m'a dit qu'elle préférait mourir plutôt que de faire de la peine à ses parents.

J'ai mis deux ans à me décider avant d'en parler à sa famille, deux ans avant d'oser aborder un sujet qui aurait pu être mal interprété, car je voulais d'abord être certaine que Jyotie souhaitait cette intervention. J'ai eu de longues conversations avec la famille, tout le monde s'en est mêlé, les parents, les oncles, les tantes, ils avaient peur qu'elle soit défigurée, qu'elle attrappe un cancer, qu'elle soit paralysée... et j'en passe... du coup grosse pression sur moi également car je ne sais toujours pas si le résultat sera satisfaisant ou pas...

Au final, ses parents ont donné leur accord pour que l'on tente le coup, et Jyotie à débuté ses soins en décembre. Plusieurs dents arrachées, beaucoup de souffrance, ces derniers mois ont été éprouvants pour elle, elle m'a souvent envoyé des messages poignants car elle souffrait beaucoup, elle avait aussi très peur et je n'étais pas là pour prendre soin d'elle... Mais elle a fait preuve de beaucoup de courage face à la douleur et à la pression de sa famille. Aujourd'hui tout va bien, elle a passé le plus dur, les bagues sont posées, et elle me dit déjà voir la différence après seulement 4 mois.

La cagnotte prendra une partie des soins de Jyotie en charge, et je renouvelle mes remerciements les plus sincères et les plus chaleureux à toutes les personnes qui ont apporté leur pierre à l'édifice. MERCI ! MERCI pour votre confiance, pour votre empathie, pour votre grandeur d'âme. Namasté !

Prenez soin de vous,

Je vous embrasse

Sandra


0 vue

Association loi 1901 déclarée en préfecture et parue au journal officiel  le 16 janvier 2016

N° RNA W051001625

Adresse France :

Association India's Happy Smile

26 Avenue de la République

05 100 Briançon

Tél : 07.70.00.43.56