Rechercher
  • Sandra Didi

AUTOMNE 2017


Namasté !

Vous avez pu faire connaissance avec les enfants dans le dernier post "la petite famille" ! Aujourd'hui, un petit résumé des trois derniers mois.

L'automne est propice à de nombreux festivals et fêtes en tout genre. Celui de DURGA PUJA (Puja signifie prière) a été riche en émotions et découvertes. Durant cinq jours, les rues ont été animées des différentes représentations, plus magnifiques les unes que les autres de la déesse. Le festival de Durga Puja célèbre la victoire du bien sur le mal.

Puis est venu DIWALI, fête des lumières, passage de l'automne à l'hiver. C'est une fête très populaire en Inde, lors de laquelle on offre des cadeaux et l'on tire des feux d'artifice.

Quinze jours après c'était Deep Dipawali, il semblerait que cette fête soit typique de Varanasi. Des milliers de petites lumières sont posées sur les marches des ghats et sur le Gange en l'honneur de Ganga, c'est féérique ! On dit que ce jour là les Dieux descendent se baigner dans le Gange.

J'ai également pu assister à mon premier mariage et à mon premier blessing way (journée consacrée à une future maman).

Vous vous souvenez certainement de mon petit Locus que j'ai recherché désespérément en mai... C'est lors du festival de Durga Puja que j'ai retrouvé Locus. J'étais tellement heureuse de retrouver ce petit garçon et de voir que tout allait bien pour lui... Ma joie à été de courte durée cependant, car malgré plusieurs tentatives pour renouer un lien, j'ai du admettre que Locus ne me reconnaissait pas. Rien dans son attitude ne me donnait l'espoir qu'il gardait un quelconque souvenir de l'année précédente malgré les photos que je lui ai montré. Je pense que malheureusement Locus n'a pas toutes ses facultés mentales ce qui expliquerait beaucoup de choses, notamment le fait qu'il n'a pas beaucoup de vocabulaire. J'ai retrouvé Minta également, sa grande soeur, elle m'a reconnue, mais je ne peux malheureusement rien pour elle non plus. Elle est grande maintenant, et son destin est tout tracé à mon grand désespoir.

Lorsque j'ai expliqué ma déception à Vivek, Jyotie et Uttam, ils m'ont dit ne pas être surpris et m'ont dit plutôt brutalement mais sans méchanceté : "Tu vas te brûler les ailes avec les gens de la rue, c'est leur vie, leur carma, tu ne peux rien changer,on t'a prévenue mais tu ne nous écoute pas... Alors fais comme tu veux, mais tu vas souffrir. Tu ne représentes que l'argent pour eux, rien d'autre... C'est comme ça, ils savent qu'en mendiant il y aura toujours quelqu'un pour leur donner, ils ne cherchent pas plus loin parce qu'ils n'ont pas eu d'éducation, ne sont jamais allé à l'école... ils ne connaissent que la mendicité" Voilà, tout est dit... Même si je persiste à croire qu'il ne faut pas généraliser, force est de constater que je ne suis pas à même de gérer cette population. Nous verrons dans le temps et en fonction des rencontres qui se présenteront, pour le moment, j'offre un repas de temps en temps, je ne peux pas faire plus...

L'année dernière les enfants avaient demandé à fêter Noël, et ils avaient passé une belle journée. Malheureusement cette année cela ne sera pas possible financièrement. On se rattrappera à la holi en achetant un vêtement neuf à chaque enfant.

Je vous avais parlé de notre désir de trouver une maison plus grande car nous commencions à être à l'étroit dans la maison bleue. J'ai donc cummulé les visites sans grand succès durant ces trois mois. J'étais vraiment fustrée et désemparée de ne rien trouver, mais relativisai en me disant que nous avions déjà la chance d'avoir un endroit à nous, même si on commençait sérieusement à être à l'étroit... Mais... L'inde m'a une fois de plus offert un beau cadeau, qui plus est la veille de mon départ, oui la veille ! J'ai enfin trouvé notre futur home sweet home grâce à une amie. Le samedi après-midi, 30 mn avant l'arrivée des enfants, un coup de fil innatendu :"Sandra, c'est Anne, écoute je suis chez un ami qui laisse son appartement, et je pense que celui-ci peut te convenir, viens tout de suite si tu peux". Sans trop y croire, mais curieuse tout de même, je rejoins Anne et là... J'ai su de suite que c'était exactement ce qu'il nous fallait ! Ni une ni deux j'appelle mes profs qui rappliquent 10 mn plus tard un peu sceptiques également, (nous avions essuyés tellement de déceptions), et là ! tous les yeux s'illuminent, sans un mot nous sommes tombés d'accord : il nous fallait cet appartement !!!

Rendez-vous pris aussitôt avec le propriétaire le lendemain après-midi, la négociation s'est plus que bien passée : loyer moins cher que l'actuel, deux fois plus de surface : Nous aménageons début janvier car j'avais un mois de préavis pour la maison bleue... Le lendemain je prenais l'avion... Incredible India !!!

Je vous laisse découvrir notre niveau nid, d'autres photos suivront lorsque nous aurons aménagé !!!

Dans 15 jours ils pourront prendre possession des lieux et nous pourrons accueillir de nouveaux enfants !!!

Belle journée à tous,

Amicalement

Sandra


78 vues

Association loi 1901 déclarée en préfecture et parue au journal officiel  le 16 janvier 2016

N° RNA W051001625

Adresse France :

Association India's Happy Smile

26 Avenue de la République

05 100 Briançon

Tél : 07.70.00.43.56